24 février 2024

Chronique De plumes et d'Acier - Etincelle Bouquine

 


Xénia, princesse amazone et Raphaël, un ange guerrier sont comme le feu 🔥 et l’eau. Quand ils se rencontrent, ça fait des étincelles ✨. Ils ont un ennemi commun les démons, ils vont devoir s’allier pour sauver le monde. 
Alors moi, quand on me parle d’amazone et d’ange, mon esprit s’emballe mais quand en plus, il y a de la romance, je ne me sens plus 🙈. 
L’auteure est arrivée du début à capturer mon attention pour la garder jusqu’à la fin. Elle m’a touchée jusqu’au fond de mes tripes. 
J’ai fini en pleurs tellement j’étais émue. C’est une histoire bouleversante qui parle d’amour et d’offrir sa vie. Préparez vos mouchoirs. 
Coup de ❤️

Lien vers la chronique ici  

 

23 février 2024

Extraits - De plumes et d'acier




Extrait n° 1 
 
    Tandis que Zeus donnait vie à l’Homme sur Terre, Hadès engendrait quatre démons. 
    Guerre, Famine, Peste et Mort n’avaient qu’un seul objectif : faire plaisir à leur maître. 
    Dans ce but, ils lui obéissaient sans jamais remettre ses ordres en question et faisaient régner aux Enfers un climat de peur absolu. Ces bras droits aidaient Hadès à gouverner son vaste territoire et le déchargeaient ainsi quelque peu de la lourde tâche d’être souverain. 
    Alors que le pouvoir de Zeus et que son affection pour les humains augmentaient, la rancœur et l’envie de vengeance d’Hadès suivaient le même chemin. Au fil des siècles, il regarda son petit frère devenir de plus en plus heureux, vénéré toujours plus, tandis que lui se renfermait dans sa noirceur et sa jalousie. 
   Un jour, cela suffit et les nerfs du dieu craquèrent. D’un geste de la main, il convoqua ses quatre créations. 
   — Vous allez vous rendre sur Terre, exigea-t-il, et vous tuerez tous ceux qui croiseront votre route. Jeunes, vieux, nouveau-né, peu importe. Exterminez-les tous. 
   Les visages des quatre démons s’illuminèrent d’un rictus sinistre, ravis de ces directives qu’ils ne remirent nullement en question. Répandus aux quatre coins du monde, Guerre, Famine, Peste et Mort exécutèrent les ordres qu’ils avaient reçus avec le plus grand des bonheurs. 
   Tout ça sous l’œil d’Hadès, qui se délectait des hurlements et giclées de sang qui déchiraient l’air. 



Extrait n° 2

   Xénia se tenait en haut d’un immense pin et observait. De son perchoir, elle pouvait voir tout le campement qui grouillait d’activité. La période d’union commencerait ce soir et toutes les Amazones se pressaient pour que tout soit prêt. Elle aurait dû se trouver parmi elles et les aider, elle le savait, mais c’était au-dessus de ses forces. 
   Cette année, elle serait obligée de participer aux rituels et n’en avait aucune envie… Elle était une femme, par Artémis, et non une pouliche qu’il fallait engrosser ! 
   — Cela est agréable, tu sais. Les hommes sont formés pour nous combler du mieux possible, tu passeras un bon moment, lui avait dit sa sœur pour tenter de l’apaiser. 
    — Je n’y participerai pas cette année ! 
    — Tu y prendras part, il n’y a pas de discussion à avoir sur le sujet. 
    — Et qui me l’ordonne, ma sœur ou ma reine ? avait demandé Xénia d’un ton acéré. 
    — Ta reine. 
   Daria avait relevé la tête et carré les épaules, adoptant cette posture impériale que lui conférait son titre et avait défié sa sœur du regard. Elle était désolée d’être forcée d’user de son statut pour faire plier sa cadette, mais cette dernière ne lui laissait pas vraiment le choix. 
   Xénia lui avait adressé une œillade incendiaire tandis que son visage affichait une grimace de dégoût. 
  — Je ferai donc comme il vous plaira, Majesté, avait-elle répondu avant de tourner les talons et quitter la salle du trône.


Extrait n°3

   Xénia aimait le corps à corps avec les démons. Ou les anges dans le cas présent. 
  Son saï en main, elle se focalisa sur l’emplumé qui était en vol stationnaire à quelques mètres d’elle. Elle soupesa son arme, appréciant son poids dans sa paume, et jugea du meilleur angle pour atteindre le nuisible. L’avantage de saï était qu’il pouvait être employé également au lancer, cela s’avérait parfait dans cette occasion précise. Elle devait simplement décider du point d’attaque. 
  Tuer un ange était interdit et entrait même parmi les lois sacrées de son peuple. Par chance, pour lui, elle ne voulait pas sa mort. Comment pourrait-il répliquer dans ce cas ?! Elle désirait juste l’éborgner un peu et se défouler au passage afin d’évacuer la pression. Alors qu’elle levait lentement son arme, une voix déchira le calme de son sanctuaire. 
   — Je te le déconseille. 
  Bien que surprise, Xénia n’eut aucun mal à deviner qui s’était adressé à elle. C’était un timbre purement masculin. Donc, malgré le fait qu’il lui expose toujours son dos, l’ange l’avait repérée. 
  — Pourquoi ? lança-t-elle dans le but de le provoquer. 
  — Tu perdrais. 
 L’emplumé pivota vers elle et l’Amazone put l’observer. Comme tous ceux de sa race, il était magnifique. Un ange, qu’il soit masculin ou féminin, était extraordinaire physiquement parlant. Ils n’étaient pas simplement beaux, cela serait trop commun pour ces êtres presque divins… ils étaient… parfaits… oui, il n’y avait pas d’autres mots possibles. Tous étaient précisément proportionnés, transformant leurs corps en machine de guerre. Celui face à elle ne faisait pas exception.


Extrait n°4

    Raphaël survolait le camp des Amazones en repensant à celle qu’il avait rencontrée juste avant. Elle imaginait le surprendre, cachée dans son pin, mais il avait immédiatement repéré le petit oiseau. Non, pas un petit oiseau, c’était trop chétif pour la guerrière redoutable qu’elle était. Un aigle peut-être. Oui, un aigle lui allait parfaitement. 
   Les Amazones étaient de puissantes combattantes et bien que toutes formées dans le même moule, elles avaient chacune leur caractère. Le moins que l’on puisse dire c’est que « la sienne » n’en manquait pas ! Il avait déjà hâte d’être à leur prochaine rencontre et était curieux de découvrir comment cela se passerait. 
   Quelle chance y avait-il pour qu’à peine en poste sur le camp il tombe sur Xénia, lieutenant de l’armée et petite sœur de la reine des Amazones ? Il l’avait reconnue immédiatement à la couleur de ses cheveux. 
    Rousse aux yeux verts, sa toison de feu était libre et volait au gré du vent. Raphaël fut intrigué par ce détail. Elle était une Amazone, doublée d’une princesse, et se trouvait donc être formée au combat. Elle ne pouvait ignorer que ses cheveux lâchés représentaient une prise de choix durant un corps à corps. C’était très imprudent de sa part de les porter ainsi… ou alors elle était si excellente que personne n’arrivait à l’approcher d’assez près pour se saisir de sa crinière écarlate ? 
    Soudain, l’ange eut encore plus hâte de la revoir afin de vérifier quelle théorie était la bonne…


Extrait n°5

   De plus en plus intrigué par ses réactions, Raphaël flâna auprès d’elle en silence, se laissant guider par les pas de l’Amazone qui le conduisait petit à petit à l’extérieur du camp. 
    — Tu comptes me suivre longtemps comme ça ? 
    — Je ne te suis pas, je marche dans la même direction que toi, c’est différent. 
    — Hum, hum, répliqua-t-elle, dubitative. 
    Il remarqua tout de même le petit sourire qui étira légèrement ses lèvres. 
    — N’es-tu pas censée trouver un compagnon au lieu de fuir le champ de l’union seule en plein milieu de la nuit ? 
    Pour la première fois, Xénia se tourna alors vers lui, le regarda vraiment et éclata d’un rire froid. 
    — Ai-je l’air d’une damoiselle en détresse ou encore d’une jument qu’il faille monter ? 
    Comme il ignorait si elle attendait réellement une réaction de sa part, Raphaël jugea plus prudent de la boucler. 
    — La bonne réponse est non, précisa-t-elle, la voix pleine de sarcasme. 
    — Tu es le second de la reine, une princesse, tu ne devrais pas te déplacer sans escorte. 
    — Pourquoi, quel est le danger ? Les hommes sont actuellement trop occupés à écarter les cuisses de mes sœurs pour se soucier de moi ! 
    — Et qu’en est-il des anges ?

 
Extrait n°6

    Raphaël la fit légèrement pivoter sur le côté avant que ses ailes ne la recouvrent entièrement. Perdue, Xénia leva le regard vers lui pour comprendre et le vit serrer les dents… lorsqu’une flèche transperça la toison de plume et frôla l’Amazone. 
    — Des démons, hoqueta-t-il sous la douleur, répondant à la question muette de la jeune femme.  
    Immédiatement, elle repassa en mode guerrière et se saisit de ses armes. Quand il la vit prête pour le combat, Raphaël écarta ses ailes et la laissa s’échapper hors de son étreinte. 
    Un regard suffit à Xénia pour englober la scène. Deux démons avaient fait irruption. Dans son dos, elle devina que Raphaël venait de s’envoler, certainement dans le but de lancer l’alerte et de retirer cette flèche. Il la laissait donc seule sur le champ de bataille, mais cela n’affola pas Xénia. 
   Depuis sa plus tendre enfance, elle était habituée à combattre. En plus d’être une Amazone, elle était une princesse, l’héritière du trône tant que Daria ne donnait pas naissance à une fille. 
   En tant que future reine, elle avait eu un entraînement plus dur que les autres. Deux adversaires, ce n’était rien, surtout pour elle. Elle pourrait les abattre les yeux bandés et ce n’était même pas de l’arrogance, c’était simplement la vérité. 
   Elle était douée et eux déjà morts, sauf qu’ils l’ignoraient encore.



Extrait n°7

   — L’heure est grave, déclara Zeus, interrompant les pensées de Raphaël. Comme ont pu le constater ceux qui étaient présents sur le campement Amazone, une activité infernale a eu lieu il y a quelques instants. Un démon supérieur s’est échappé. 
    Un murmure d’incompréhension s’éleva alors de ceux qui écoutaient la divinité. Un démon supérieur ?! Il en existait quatre : Guerre, Famine, Peste et Mort. Quatre êtres d’une noirceur absolue et d’une loyauté sans faille envers Hadès. Ils étaient ses premiers « enfants », ceux qui avaient provoqué la mort de nombreux humains il y a des millénaires, forçant les dieux à créer les Amazones et les anges. 
   — Pourquoi les gardiens sont-ils encore en vie ? Un tel bataillon n’aurait fait qu’une charpie d’un démon inférieur, mais un supérieur… ils auraient été dépassés… Pourquoi les avoir épargnés ? 
   — C’est ce qui nous inquiète justement, déclara Hermès. 
   — C’est comme s’ils n’étaient rien de plus qu’un obstacle sur son passage, intervint un ange. 
   — Exactement. 
   Raphaël eut alors un frisson qui lui parcourut le corps, faisant frémir ses ailes d’effroi. 
   — La race humaine est son objectif, souffla-t-il sans y croire. Il est dans le monde des Hommes. Hadès a relâché un des Quatre, c’est ça ? 
   — En effet, lui répondit Zeus. 
   — On sait lequel ? 
   — Peste.


Pour en apprendre plus sur ce roman, rendez-vous ici

17 février 2024

Chronique De plumes et d'acier - Les lectures de Virginie

 



Un coup de cœur pour cette lecture. Ce livre est passionnant. 
Dès les premiers chapitres on y découvre un univers incroyable, fantastique et des protagonistes attachants, j'ai adoré Xénia. 
La plume de l'auteure est plaisante et addictive. La couverture du livre est superbe. 
Je vous conseille vivement ce livre, la sortie est prévue pour le 27 février.


Lien vers cet avis ici 

19 janvier 2024

De plumes et d'acier



                       

De plumes et d'acier

27 février 2024
Sharon Kena Éditions

Où l'acheter : 
* Sur la boutique en ligne de la maison d'édition : à venir
* Sur Amazon : à venir

Résumé : Il est un ange guerrier, elle est une princesse Amazone. Tous deux ont une mission : défendre la Terre contre les démons. Ils sont dans le même camp, mais finiront pourtant par se battre l’un contre l’autre. Xénia refuse de suivre des traditions archaïques de son peuple et Raphaël exècre les ordres. Jusqu’à ce que le Destin s’en mêle. Il est temps pour eux de s’allier, le sort de l’humanité est en jeu.

ISBN : 978-2-8191-1118-4
Prix : 16.50€
Couverture par : Martine Provost

Pour vous faire un avis sur le texte, vous pouvez lire les chroniques de blogueurs ici ou des extraits de l'histoire ici



© Enel Tismaé et Sharon Kena Éditions - tous droits réservés

24 juin 2022

Prix du livre Paris-Aéroport 2022 - Interview

 


Le 13 juin dernier avait lieu l'édition 2022 du Prix du Livre Paris-Aéroport, évènement soutenu par la Fondation d'entreprise du Groupe ADP. Cette année, la thématique était celle du harcèlement à l’école et sur les réseaux sociaux. 1000 élèves issus de 40 classes volontaires, issues des établissements scolaires de nos territoires, ont été invités à voter pour leur livre coup de cœur parmi une sélection.

Et cette année, la gagnante est…Enel Tismaé ! Une jeune auteure au parcours atypique : coiffeuse de formation, elle débute l'écriture par les "fanfictions", pour le plaisir. Puis, prise de passion pour l'écriture, elle décide de publier son premier roman Les temps d´une vie en 2013 chez Nats Éditions. Plus tard, elle écrira, toujours pour la même maison d'édition, On m'a dit paru en 2016 et On m'a dit volume 2 paru en 2018 deux livres sur la thématique du harcèlement subi chez les enfants et adolescents. C'est d'ailleurs grâce à ce livre qu'elle remporte l'édition 2022 du Prix du Livre Paris-Aéroport.

Pour l'occasion, Enel Tismaé a répondu à nos questions !

QUEL A ÉTÉ VOTRE PARCOURS D'AUTEURE ? 

J’ai commencé à écrire il y a presque 14 ans. Mon fils était tout bébé et il a réclamé son biberon la nuit, me réveillant et stoppant un rêve. J’ai été frustrée de ne pas avoir « la suite » et une amie m’a dit en blaguant « tu n’as qu’à l’écrire » … Je l’ai fait et tout est parti de là. Par la suite je prenais tellement de plaisir à écrire que j’ai continué en utilisant les fanfictions. Pour expliquer rapidement le principe, on écrit en empruntant des personnages déjà existants qui vont vivre de nouvelles aventures. Par exemple, Harry Potter n’irait pas à Gryfondor, mais à Serpentard. Ou Bella de Twilight serait vampire et Edward humain. Le monde de la fanfiction a d’ailleurs permis à plusieurs auteurs d’émerger. La saga 50 nuances de Grey par exemple était à l’origine une fanfiction Twilight. J’ai donc écrit plusieurs textes en empruntant les personnages des autres le temps de me « former » ... J’ai par la suite délaissé les fanfictions pour créer mes propres personnages et univers. Mon premier roman a été le tome 1 de ma saga Les temps d’une vie pour lequel j’ai remporté un prix en 2017. Depuis j’ai écrit une quinzaine de textes.

POURQUOI AVOIR CHOISI D'ÉCRIRE UN LIVRE SUR LA THÉMATIQUE DU HARCÈLEMENT ? 

J’ai écrit sur ce thème, car ma fille qui était alors en CM2 (elle va entrer en terminal en septembre) s’est fait harceler durant toute son année scolaire. La maman que j’étais s’est trouvée démunie et ne savait pas quoi faire, car l’équipe enseignante ne m'a pas aidée. Le CM2 s’est terminé, elle est rentrée en 6e et alors que j’espérais que ça irait mieux, ça a été pire. Au collège elle s’est non seulement retrouvée avec les CM2 qui la harcelaient, mais ensuite le problème s’est répandu dans les classes supérieures. Par chance, la principale du collège a pris ça très au sérieux et le problème a été vite réglé. C’était il y a quelques années et le sujet était encore un peu tabou, on n'en parlait pas. J’ai eu besoin d’écrire sur le sujet pour faire sortir la douleur qui était en moi. Jamais je n’avais pensé en faire un album et puis mon éditrice m’a demandé de lire le texte et l’a édité. Ce n’est pas un album qui a pour but de trouver une solution au problème du harcèlement car chaque cas est différent. La première mission de On m’a dit est de présenter aux enfants ce qu'est le harcèlement en abordant plusieurs situations qu’ils rencontrent dans la cour de l’école. Souvent ils n’ont même pas conscience qu’ils sont harcelés ou que ce qu’ils font/ disent est du harcèlement… J’ai plusieurs familles qui ont acheté l’album pour aborder le sujet avec leurs enfants, il a vraiment pour but d’ouvrir la discussion.

AURIEZ-VOUS DES CONSEILS À DONNER AUX ENFANTS ET ADOLESCENTS VICTIMES DE HARCÈLEMENT À L'ÉCOLE OU SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX ? 

Mon conseil va être le même que ceux qu’ils connaissent déjà : en parler. Il ne faut pas rester dans sa bulle et faire le dos rond en se disant que ça va passer, car ça ne sera pas le cas la plupart du temps. En parler, crever cette bulle qui enferme les enfants et les fait s’isoler, est le plus important. Le seul moyen d’y remédier c’est de briser le silence. Quand je suis venue en avril dernier à la Maison de l'Environnement de l'aéroport de Paris-Orly présenter mon album aux enfants, j’ai une jeune fille qui a demandé à me parler après la séance. Elle voulait me dire merci parce que grâce au concours et aux livres sélectionnés qu’elle avait pu lire avec l’école, elle s’était rendu compte que ce qu’elle vivait tous les jours à l’école c’était du harcèlement. En abordant le sujet dans la classe, elle a réussi à trouver le courage d’en parler à ses parents. Rien que pour cette rencontre avec elle, je suis heureuse d’avoir été sélectionnée pour ce prix. Si tu me lis, j’espère que tu vas mieux aujourd’hui.

Lien vers l'article ici

27 avril 2022

"On m'a dit" Lauréat du Prix du Livre Paris-Orly 2022

 



En octobre dernier, c’est une folle aventure qui commence ! 

C’est en effet à ce moment que j’ai été contacté par la Fondation du Groupe ADP (Aéroport De Paris) afin de m’informer que mon album jeunesse « On m’a dit » avait été sélectionné pour leur prix du livre. Cette année, le thème était le harcèlement scolaire et « On m’a dit » avait retenu l’attention de la médiathèque de Paris, chargée des présélections pour le prix. 

On m’informe alors que mon album jeunesse et trois autres titres seront étudiés dans plusieurs établissements scolaires proches des aéroports de Paris. Dans ce but, un échange enfants/ auteur est prévu afin de leur parler du thème abordé. 

 Et pour que l’aventure soit encore plus folle, je propose à mon illustratrice de me rejoindre. Avec Malice, nous voilà donc en route pour Paris afin de rencontrer les enfants et d’échanger avec eux sur le harcèlement, mais aussi sur nos métiers, sur comment on fait un livre… Au total, c’est avec un peu plus de 200 enfants que nous avons échangés. Et puisqu’ils sont la cible du harcèlement scolaire, c’est eux qui devront élire leur livre préféré. Presque 1000 élèves endossent donc la casquette de jury… 

C’est avec une immense fierté que je vous informe qu’« On m’a dit » a été désigné grand gagnant de cette édition 2022 du Prix du Livre Paris-Orly 2022 ! Du fond du cœur, merci à tous les enfants qui ont voté pour nous ! 

 Mais l’aventure n’est pas encore tout à fait terminée. Une cérémonie officielle de remise du prix aura lieu le 13 juin prochain. Une occasion pour Malice et moi de les remercier de vive voix. 

 Je vous partage un article du site de la Fondation qui parle de notre rencontre avec les enfants. Vous y retrouverez aussi une mini interview : https://entrevoisins.groupeadp.fr/actualites-evenements/prix-du-livre-paris-orly-2022-on-ma-dit-louvrage-qui-propose-des-solutions-pour-faire-face-au-harcelement-scolaire/


 Et pour en apprendre plus sur les albums, c’est par ici : On m'a dit 1 & On m'a dit 2

23 février 2022

Chronique "Les temps d'une vie T1" - La conasse lit des romances

 



Bonsoir mes loups ! 🐺 Je vous retrouve ce soir pour vous parler de « Rencontre avec Chronos » le premier tome de Les temps d’une vie par Enel Tismaé chez @sharonkenaeditions que je remercie énormément pour l’envoi. ⏳

Mon avis : un premier tome qui se suffit à lui-même

J’ai passé un moment très agréable dans cette romance pour le moins originale. L’univers déployé par l’auteure m’a totalement convaincue. Ici, on rencontre Chronos, le dieu du temps, dieu que l’on retrouve rarement dans une romance sur fond de mythologie grecque. Ainsi, le thème du voyage dans le temps pour réparer ses erreurs est central et bien exploité même si quelques passages m’ont semblés superflus. ⏳

Concernant l’intrigue, j’ai été surprise d’apprécier le schéma de la femme enceinte célibataire puisque c’est rarement le cas. L’originalité tient dans ce voyage temporel qui peut tout remettre en question selon les choix de la protagoniste.

A propos de Kayla, je l’ai trouvé très attachiante. Elle est déterminée (ok, têtue), mais démontre une force de caractère très impressionnante ; force acquise avec une expérience de vie plutôt dure. Elle en a bavé. Néanmoins, elle m’a parfois agacée avec son obstination pas toujours justifiée. En revanche, j’ai adoré le personnage de Samuel avec son charme arrogant et son instinct protecteur très développé. Son comportement vis-à-vis de Kayla est à la fois mignon et drôle. 🥰

Un élément qui a moins fonctionné avec moi, c’est, par moments, la plume un peu maladroite de l’auteure, notamment dans les dialogues. J’avais parfois une impression de facticité, de manque de naturel et donc de plausibilité. Ceci étant, l’ensemble est bien mené.

Pour finir, je pense que ce tome se suffit à lui-même. J’aime la fin comme elle est et n’ai pas envie de rouvrir l’aventure.

Ma note : une romance originale et sympathique 😊

7/10⏳


Lien vers la chronique : ici 

11 janvier 2022

Chronique Une nuit pour une vie - Des pages et moi

 


Je remercie les éditions Sharon Kena pour ce service presse. J'aime beaucoup la couverture, les tons sont doux alors que le thème abordé ici, l'est beaucoup moins. 
Dès les premières lignes, nous sommes propulsés dans le vif du sujet, Kate qui n'a encore que 17 ans va connaitre l'horreur et se faire violer lors d'une soirée, par une personne en qui elle avait confiance. Alors que cette sortie devait être pour elle l'occasion de se fondre au sein des autres étudiants, sa vie sociale et amoureuse va se stopper d'un seul coup. 
J'ai vraiment eu peur de tomber dans un énième roman sur le sujet même s'il a toute son importance. Mais j'ai eu l'agréable surprise de tomber sur un tout autre scénario. L'auteure va nous emmener dans une romance où les protagonistes souhaitent se reconstruire, et quoi de mieux que de mettre son cœur dans les mains d'une autre personne pour y arriver. 
J'ai beaucoup aimé Drew et sa personnalité. C'est un homme qui est capable d'être aussi tendre que vindicatif. On comprend sa rage et on adhère à son état d'esprit. J'ai aussi adoré son approche concernant Charly, la fille de Kate. Leur petit jeu m'a beaucoup fait sourire. 
Kate est aussi une belle personne, courageuse qui m'a beaucoup émue. Son histoire est bouleversante et le fait qu'elle trouve le bonheur après son épreuve, est une belle revanche. 
Je n'ai pas été surprise par le dénouement mais je me suis laissée attendrir par la relation de tous ces personnages entre eux. Leur interaction est poignante et nous fait passer un excellent moment. Je vous conseille cette belle romance qui aborde un sujet très sensible mais très bien exploité.


Lien vers la chronique ici 

21 décembre 2021

Chronique Une nuit pour une vie - Passion Livres

 


Tout d’abord, je remercie la maison d’éditions pour l’envoi de ce service presse numérique. 

L’histoire : Nous suivons Kate, une jeune fille de 17 ans au début du récit. Elle ne sort pas beaucoup et n’a jamais eu de petits copains ni d’expérience sexuelle. Cependant, un soir, Andrew, le beau gosse du lycée, va préparer une fête chez lui et l’inviter. D’abord hésitante, elle va tout de même accepter car cela lui permettra de faire une soirée sympathique avec ses amies qui sont aussi conviées. Malheureusement, tout ne va pas se passer comme prévu car elle va sympathiser avec un jeune homme qui va finir par lui mettre de la drogue dans son verre. Alors qu’elle commence à se sentir mal et à avoir envie de vomir, il va la suivre et dire qu’il va faire attention à elle mais ce n’est pas ce qui va arriver. Il va l’emmener en secret dans une chambre où il va fermer à clé la porte et la suite, on la connait. Il va la violer et étant sous drogue, elle va être en incapacité totale de réagir ou de se débattre. C’est ainsi que se finir le premier chapitre et on est ensuite basculé 16 ans plus tard. On retrouve donc Kate, avec sa fille de 15 ans, Charlie qu’on comprend rapidement de qui elle est la fille. Leur vie se passe plutôt bien même si le traumatisme est toujours ancré pour Kate. Alors qu’un soir, elles rentrent chez elles en voiture, celle-ci va tomber en panne, au milieu de nulle part et en plein orage, évidemment, tout pour plaire. Cependant, un homme va leur venir en aide et réparer la voiture. C’est grâce à cette panne qu’une nouvelle vie va commencer pour Kate et Charlie car Kate et cet homme vont tomber sous le charme l’un de l’autre même si cela va mettre du temps à ce qu’ils s’avouent leurs sentiments vu le passé de Kate qui remonte très souvent sans qu’elle ne le contrôle. J’ai eu un beau coup de cœur pour cette histoire. C’est dur mais en même temps, c’est une belle leçon de vie je trouve. J’en suis ressortie bouleversée, le cœur serré et en même temps avec un sourire aux lèvres car ce livre nous fait passer du rire aux larmes. 

Les personnages : Premièrement, Kate, j’ai adoré cette femme, ce qu’elle a vécu est dur et pourtant, elle ne se plaint et elle est une femme exemplaire et une mère exceptionnelle. De plus, Charlie, sa fille, est géniale aussi, comme toutes les ados, elle fait des conneries qui font du souci à Kate mais elle reste adorable. Enfin, l’homme qui leur vient en aide, je l’ai adoré, il m’a beaucoup touché et je me suis énormément attachée à lui. C’est l’exemple même de l’homme que toute femme mérite d’avoir, patient, doux et à l’écoute. 

La plume : J’ai adoré le style d’écriture. On a des flash-back qui reviennent pile poil au moment où on les attend et c’est vraiment bien écrit. Le rythme est assez soutenu et on a pas envie de lâcher le roman. En plus, les chapitres sont courts et cela permet de le lire encore plus vite, selon moi. Je vais me pencher plus sur ce que fait l’auteur car j’ai été terriblement transporté par ce roman. 

En résumé, c’est un beau coup de cœur, j’ai adoré l’intrigue, j’ai surkiffé les personnages et la plume arrive comme une cerise sur le gâteau pour surplomber tout cela avec perfection. Je ne peux que vous recommander de lire cet ouvrage si cela vous tente et si le sujet ne vous rebute pas trop. 

J’espère que cette chronique vous aura plu, je vous fais de gros bisous et vous souhaite de bonnes lectures. 
Note : 5/5 coup de cœur 


Lien vers la chronique : ici 

9 novembre 2021

Article Courrier Picard pour la sortie de "Une nuit pour une vie"




A l'occasion de la sortie de Une nuit pour une vie, j'ai été contacté par Le Courrier Picard. 

Intéressé par le sujet, le journal souhaitait faire un article. 

Celui-ci est paru il y a quelques jours (07/11/21) dans le journal.